Réparer sa voiture avec des pièces d’occasion

Depuis maintenant 2 ans la loi oblige les garagistes à proposer des pièces d’occasion reconditionnées. Ils doivent également vous informer de l’origine et du prix de chaque pièce.

Acheter des pièces d’occasion plutôt que neuve

La loi de transition énergétique de 2015 permettait aux automobilistes de choisir des pièces d’occasion plutôt que neuve pour réparer sa voiture. Mais cette loi restait trop méconnue et donc peu appliquée. Un arrêté la renforce pour permettre une meilleure information des consommateurs.

Une pièce d’occasion peut coûter jusqu’à 70% moins chère qu’une pièce neuve. En prenant en compte que le budget entretien automobile a augmenté de 4% lors de la dernière année, ces pièces sont l’occasion de faire de belles économies.

Quelles pièces d’occasion acheter ?

Réparer sa voiture avec une pièce d’occasion peut susciter des interrogations  notamment sur la qualité, la durée de vie de la pièce et également la sécurité. C’est pour cette raison que des éléments sont exclus du dispositif comme :

  • La direction
  • Les freins
  • Toutes les pièces soumises à une usure mécanique

Les pièces d’occasion que vous pouvez acquérir chez un garagiste sont :

  • Carrosserie
  • Garnissage intérieur
  • Sellerie
  • Vitrage non collé
  • Optique
  • Pièces mécaniques ou électroniques

Il reste encore de belles possibilités pour faire des économies lors de votre prochaine réparation automobile.

Quel délai pour avoir des pièces d’occasions ?

Lorsque vous choisissez de faire réparer votre voiture avec une pièce reconditionnée n’oubliez pas de demander le délai. Car selon les garagistes tous ne vont pas bénéficier du même délai.

Certains garagistes s’adresseront aux casses alentours alors que d’autres garagistes seront fournis par des circuits spécialisés. En effet des professionnels ont senti le marché et ont créé des circuits de distribution aussi compétitifs que pour le neuf.

Malgré tout ce marché reste encore à la marge car les automobilistes ont toujours des doutes sur la fiabilité des pièces d’occasion. Actuellement celui-ci représente 2% du marché de la pièce de rechange.

Et vous seriez-vous prêt à sauter sur l’occasion ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*