Au Sri Lanka, la réligion tient une place fondamentale depuis des milliers d’années. Que ce soit au niveau politique, architectural, culturel… la spiritualité a une influence significative sur le quotidien des habitants du pays. Ce qui explique la présence de nombreux édifices religieux disseminés sur tout le territoire du Sri Lanka. Les voyages initiatiques à « l’île sacrée » vous permettent de vous sortir de votre zone de confort et vous mettre en contact avec les populations locales à la découverte culturelle de la terre des dieux. Il existe aujourd’hui au Ceylan 4 religions principales: le christianisme, l’islam, l’hindouisme et le bouddhisme. Voyons dans ce billet la place qu’occupe ces religions au sein de la société sri-lankaise.

Le bouddhisme: la religion principale au Sri Lanka

Le bouddhisme est la première religion suivie au Sri Lanka. Il est introduit au pays au IIIè siècle avant J-C à l’initiative de l’empereur indien Ashoka. Ce qui fait que le Sri Lanka est le pays qui conserve la plus ancienne tradition bouddhiste dans le monde. Au fil des siècles, le bouddhisme est enraciné dans le quotidien des sri-lankais et fait ainsi partie de la vie de ces derniers. Comme en témoignent les diverses statues de Bouddha, les innombrables temples ainsi que de nombreuses fêtes célébrées tout au long de l’année au pays.

La fête de Poson au mois de Juin, par exemple, est la célébration de l’introduction au pays du bouddhisme. Ou encore le jour sacré de pleine lune de Poya durant lequel la majorité des sri-lankais mettent de côté les plaisirs futiles et le tabac et l’alcool sont interdits. Ensuite, le Vesak est la fête des lumières célébrée au mois de mai tandisque le Peraheras ou processions a lieu dans les temples du pays tout au long de l’année.

Le Sri Lanka abrite également de nombreux lieux de pélérinage et de culte liés au bouddhisme. La plus emblématique est la cité d’Anuradhapura, le seul endroit terrestre où Bouddha a atteint l’Éveil. Il y a aussi le dernier lieu sur terre où Bouddha vécut: le Pic d’Adam. Enfin, il y a le temple de la Dent qui se trouve dans la ville de Kandy, la capitale bouddhiste du Sri Lanka.

L’hindouisme, seconde religion au Sri Lanka

C’est essentiellement la religion des tamouls. Ils réprésentent la majorité des fidèles, environs 70%. Concernant 15% de la population sri-lankaise, l’hindouisme existait bien avant l’arrivée au pays du bouddhisme. Cette religion est introduite dans le nord de l’île par les rois tamouls d’Inde du Sud. On trouve les kovils ou temples hindous essentiellement dans la péninsule de Jaffna où le Kandaswamy de Nallur est le plus prestigieux. À noter aussi que plusieurs fêtes religieuses hindous rythment la vie des sri-lankais. Parlons le Vel à Colombo ou le festival de Kataragama. Ce dernier se déroule en été en l’honneur du dieu de la guerre Skanda Kumara et sa déesse Nalei. Des rituels corporels impressionnants ont lieu aucours des cérémonies de purification: se transpercer le corps avec des objets tranchants ou encore marcher sur des braises incandescentes. C’est une sensation forte à ne pas rater lors d’un séjour au Sri Lanka.

Islam: une religion millénaire du pays

La religion islamique est pratiquée par 9% de la population du Sri Lanka. Elle a été introduite au pays au VIIIè siècle par les arabes. Actuellement, les musulmans sri-lankais sont présents un peu partout au pays. On les trouve surtout dans la région de Kandy, dans la côte Est, Galle, Puttalam et Colombo. Chaque année, ces musulmans en majorité sunnites commémorent leurs fêtes religieuses dans des 5000 mosquées que comptent le Sri Lanka. Parmi ces mosquées, celles de Red Masjid à Colombo et d’Irakkamam sont des véritables oeuvres architecturales du pays. Mais, la plus grandiose de ces fêtes se déroule à Kachimalai qui se situe à Baruwela, le lieu où s’établirent les premiers arrivants arabes.

Le christianisme et l’arrivée des missionnaires au Sri Lanka

La religion chrétienne regroupe 7% de la population sri-lankaise. C’est au XVIè siècle que les missionnaires portugais ont introduit au pays le christianisme. Ce sont surtout les tamouls qui ont connu un nombre important de conversions au christianisme. Les chrétiens habitent aujourd’hui principalement à Negombo, sur la côte ouest du Sri Lanka, au nord de Colombo avec leurs multitudes d’églises appelées « petite Rome ».

Actuellement, la religion catholique est la plus prépondérante au pays. Elle réprésente 90% des chrétiens. L’une des églises catholiques les plus importantes au Sri Lanka est Notre-Dame de Madhu dans le nord du pays près de Mannar. La bâtisse a été construite en 1872. Madhu est un haut lieu de pélérinage qui accueille chaque année les fidèles catholiques chaque 15 août ou lors des jours saints comme l’Assomption.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.